A l'instar de tous les dix départements de la République, le Sud n'est pas exempt à la desforestation accélérée qui continue d'avoir des effets néfastes sur l'environnement, notamment la fertilité des terres cultivables. Les principales causes du déboisement dans le sud sont la fabrication du charbon de bois et l'absence de politiques des autorités (locales, régionales, nationales) visant à freiner l'abbattage des abres et à les remplacer. Pour l'ODAPSA, se plaindre tout le temps ne vas pas résoudre le problèmes. Un début de solution à ce fleau est la prise de conscience d'un grand nombre de communauté dans la région. Pour faire un impact positif et combattre le déboisment dans le départment du Sud, l'ODAPSA travaille en collaboration avec les individus et les organisations communautaires qui se sont déjà engagés dans le domaine. Quant à la population du départment, c'est par la sensibilisation sur le problème qu'ODAPSA et ses organisations partenaires entendent les impliquer dans le programme de restauration de l'environnement qui constitue l'un des moyens de réduire l'insécurité.

 

nordouest

 

Superficie
Le Département de l’Artibonite a une superficie de 4570 km2 environ, soit 16.5% du Territoire National. Il est le deuxième (2ème) en importance de superficie après celui de l’Ouest. Les superficies cultivées sont estimées à 1213.7 km2 , soit 26.6% de la superficie du Département.

 

Topographie
La topographie du Département de l’Artibonite est caractérisée par la plaine et la vallée de l’Artibonite qui s’étendent en direction Nord-Ouest / Sud-Est à Ouest – Nord-Ouest / Est – Sud-Est, entre la chaine des Matheux au Sud, les Montagnes Noires et celles des Cahos à l’Est, le massif de Terre-Neuve au Nord et le golfe de la Gonâve à l’Ouest. La façade côtière, à l’Ouest, mesure 145 km de long soit 9.7% de celle du Territoire.
La plaine de l’Artibonite a la forme triangulaire habituelle des embouchures de fleuves, elle constitue le prolongement de la vallée de l’Artibonite. Cette topographie plane, jointe à laquelle des sols, se prête aux aménagements hydro-agricoles et fait de cette plaine la première région céréalière d’Haïti. Les côtes sont basses et lagunaires, la terre ayant tendance à gagner sur la mer.

 

Climat
La région climatique typique du Département de l’Artibonite se retrouve au niveau de la basse Artibonite délimitée à l’Est par une ligne Ennery-Verretttes et au Nord par la ligne Ennery Terre-Neuve. Particulièrement soumise à l’effet de foehn occasionné par les massifs du Nord et les Montagnes Noires, la Basse Artibonite varie de 500 à 1000 mm tandis qu’elle est de 1000 à 1500 mm au niveau des Montagnes Noires, des Matheux et du Massif de Terre-Neuve.

 

Hydrologie
La plaine et la vallée de l’Artibonite correspondant aux cours inférieur et moyen du fleuve Artibonite, des rivières de l’Estère et de la Quinte. Le réseau hydrographique se complète vers le Sud par quelques cours d’eau côtiers aux alentours de la ville de Saint-Marc.
L’atère fluviale principale du Département est l’Artibonite. Long de 365 km, ce fleuve prend sa source à plus de 1000 mètres d’altitude en République Dominicaine et draine un bassin de 9200 km2 dont les deux tiers, soit 6400 débits maxima en période pluvieuse atteignent 163m3 / s alors qu’en période sèche ils sont de l’ordre de 22.5 m3 / s. La rivière de l’Estère draine un bassin de 834 km2 , avec un débit au pont de l’Estère de 19m3 / s ; celle de la Quinte est alimentée par un bassin de 690 km2 .
Le Département de l’Artibonite possède des ressources en eaux thermales, les eaux de Boynes ou les sources chaudes dans la plaine de l’Arbre au Sud-Est d’Anse Rouge. Divisions administratives.