Organisation pour le developpement Agricole et la promotion de la securite alimentaire (ODAPSA)

De 2013 à 2015, deux années de sécheresse prolongée ont causé la perte de récoltes et surtout la décapitalisation des moyens d’existence des ménages les plus vulnérables.  Ces années de sécheresse intense ont entrainé la pénurie d’eau et une accélération de la coupe de bois pour la fabrication de charbon de bois. D’autres part, bien que les éleveurs aient libéré leur bétail, ces ne pouvait trouver même des herbes sèches pour se nourrir. En conséquence ces animaux mourraient en grande nombre.

 

A la suite de ce constat, des agents de développement qui ont de longues années dans la production agricole, l’élevage et la pêche se sont réunis pour trouver une solution à ce problème récurrent dans le Nord-Ouest.  Ces rencontres et les recherches effectuées sur les stratégies employées dans des d’autres pays ayant frappé par une sécheresse prolongée ont contribué à enrichir les participants sur les techniques à adopter pour mitiger ses effets et de combattre l’insécurité alimentaires chez les personnes et les animaux. Comme il n’existait pas d’organisations en Haiti dont l’unique objectif est de combattre l’insécurité alimentaire, les participants dans ces groupes de réflexions ont pris la décision de créer en 2016 l’Organisation pour le Développement Agricole et la Promotion de la Sécurité Alimentaire (ODAPSA). 

Combattre l’insécurité alimentaire et la malnutrition en Haïti requiert un effort conjugué d’individus et organisations à tous les niveaux : local, régional, national et international. Ainsi, pour atteindre ses objectifs et s’assurer de la soutenabilité de ses projets, l’ODAPSA s’est engagé à travailler directement avec les organisations communautaires et tous les instances concernées.

Toute association ou organisation travaillant dans l’objectif de combattre la détérioration de l’environnement, le déboisement et l’insécurité alimentaire sont naturellement des partenaires de l’ODAPSA.  Le partenariat entre l’ODAPSA et les autres organisations est une opportunité de partage d’expérience, d’échange de connaissances techniques et des ressources (humaines, matérielles) et financiers.

Les membres de nos organisations ainsi que les représentants des communautés peuvent acquérir des connaissances et de l’expérience à travers les visites au niveau local et international. Un fois rentrés chez eux/elles, les participant(e)s dans ces visites utilisent et partagent l’expérience et les techniques acquises avec les membres de leurs communautés. L’apport des experts venant d’autres régions du pays est utile mas pas soutenables. La meilleure option est de créer les conditions nécessaires pour l’émergence d’un grand nombre d’experts au niveau. En somme, ce type de partenariat entre nos organisations est l’un des moyens d’avoir à notre disposition toutes les ressources dont nous avons besoin pour combattre l’insécurité alimentaire dans les communautés les plus vulnérables d’Haïti.

 

Qu’est-ce que la sécurité alimentaire ?

Les instances internationale faisant la promotion pour la sécurité alimentaire à l'échelle mondiale ont adapté cette définition: "La sécurité alimentaire aux niveaux individuel, familial, national, régional et mondial [existe] lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, un accès physique et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins énergétiques et leurs préférences alimentaires pour mener une vie saine et active". Les quattres pilliers ou dimensions principales du concept de sécurité alimentaire comprennent la disponibilité, l'accès

Le problème d'insécurité alimentaire en Haïti est connu de tous. Ce qui nous manques ce sont les actions contrètes pouvant engendrer des solutions durable. Pour resoudre graduellement le problème d'in insécurité alimentaire dans les régions les plus vulnérables du pays, particulièrement le département du Nord-Ouest, tous les secteurs concernées (agriculteurs, gouvernment national, autorités locales, organisations communautaires et non-gouvernement, le secteur d'affaires) doivent faire de l'agriculture - production végétale, élevage, pêche -la priorité des priorités. Car sans la sécurité alimentaire dans le pays, le développement socio-économique ne serait qu'une chimère.

L' ODAPSA s'est déjà lancée dans la lutte contre l'insécurité alimentaire à travers un programme intégré qui recouvre le reboisement, la protection soutenue de l'environment, la production maraichère, l'elevage, la pêche, la transformation alimentaire, les mutuelles solidarités, etc. Le programme de reboisement de l'ODAPSA est inscrit dans le cadre de la sécurité alimentaire à moyen et à long terme. Avec 70% d'arbres fruits et 30% d'arbres à croissance rapide, les cultivateurs haïtiens auront suffisamment de fruits pour consonmer et vendre sur le marché local et international. Ces arbres contribueront dans la protection de l'environnement et les paysans n'auront plus besoins de les couper pour faire du charbon de bois.

Actuellement, l'ODAPSA travaille de concert avece des organisations partenaires dans 4 département à son siège dans le départemenent du Nord-Ouest.