Organisation pour le developpement Agricole et la promotion de la securite alimentaire (ODAPSA)

L’un des obstacles majeurs au développement de l’agriculture dans le Nord-Ouest est l’absence de véritables boutiques d’intrants agricoles et de banques de semences. Les agriculteurs de chez nous ont toujours du mal à trouver les intrants agricoles dont ils ont besoin pour cultiver leurs lopins de terre. La plupart du temps, il y a des intrants agricoles qui n’existent qu’à Port-au-Prince ou à l’étranger. Dans ces conditions, il est impossible pour les petits agriculteurs à faibles moyens de s’en approvisionner.

 

Maintes fois, les agriculteurs à faibles moyens, après avoir utilisé le peu de ressources dont ils disposent pour labourer leurs petits lopins de terre se trouvent dans l’impossibilité de faire l’ensemencement. Ce problème n'est pas dû seulement au manque de moyens financiers, mais l'inexistence de boutiques d'intrants agricoles dans les centres urbans le plus proches des paysans. Les autres problèmes auxquels ils font face incluent le manque de moyens financiers lié à leurs faibles revenus, le coût exorbitant et la difficulté s’approvisionner en certains produits phytosanitaires et vétérinaires. En conséquence, ces agriculteurs perdent leur investissement et aussi l’opportunité d’ensemencer le sol au début et pendant les saisons des pluies.

 

La résolution de ce problème d'accès au intrants passe par la mise en place d'une ou plusieurs boutiques d'intrants agricoles permanentes dans chacune de nos communes. Pour l'ODAPSA, la création des boutiques d'intrants agricoles permanntes représenterait un étape majeure vers la résolution de ce problème. Cependant, sans le crédit agricole un bon nombre d'agriculteurs n'auront pas les resources financières pour se procurer les intrants agricoles.