Comme tous les autres département du pays, le Centre fait face aux même problèmes de déboisement dû à la coupe de bois pour la fabrication du charbon. Avec de nombreux cours d'eau et le lac Péligre, le département du Centre présente de grandes potentialités pour le développement de l'agriculture. Le partenariat entre l'ODAPSA et plusieurs organisations dans ce département coincide avec le lancement d'un programme visant augmenter la production agricole et réduire l'exode de sa force vive vers les grandes villes et la république voisine. L'une des grandes composantes du combat de l"ODAPSA et de ses organisation partenaires dans cette région est le reboisement stratégique, la production maraîre, la conservation des des sol et l'établissement de pépinières pour la plantation d'arbres fruitiers.

 

Departement Centre

 

Superficie
Le département du centre a une superficie de 3750 km2  environ, soit 13.5% de la superficie du Territoire National. Il est le troisième en importance de superficie après les
Départements de L’Ouest et de l’Artibonite. Les superficies cultivées sont estimées à 819.5 km2, soit 21.8% de la superficie du Département.

 

Topographie
Le département du Centre, dénommé le plateau Central, correspond à un vaste bassin encadré au Nord par le Massif du Nord, à l’Ouest par les Montagnes Noires, au Sud par
les Montagnes du Trou D’eau et à l’Est par le Bassin de San Juan de la République Dominicaine. Le Plateau Central, dans sa partie Nord-Ouest, se présente accidenté avec des
altitudes de plus de 1000 m dans les montagnes Noires et s’incline vers l’Est ou le Sud-Est, beaucoup plus vallonné, avec des altitudes de 125 m au niveau du barrage de Péligre.

 

Climat
Le Plateau Central fait partie des régions de forte pluviosité. Il enregistre une lame d’eau moyenne annuelle de 1.500 mm. D’avril à juin, les alizés pénètrent plus profondément
en République Dominicaine et remontent la vallée de San Juan pour déboucher sur la zone centrale d’Haïti . ils apportent d’abondantes précipitations auxquelles s’ajoutent, en octobre, les précipitations amenées par les vents d’Est qui remontent également la vallée de San Juan. En résumé, pendant sept (7) mois consécutifs, d’avril à octobre, les pluviomètres enregistrent les neuf dixièmes des précipitations annuelles de la région. De novembre à mars s’écoulent cinq (5) mois d’une sécheresse particulièrement marquée

 

Hydrologie
Le réseau hydrographique du Plateau Central est dense et les vallées profondément entaillées. L’unique artère fluviale du pays, l’Artibonite, prend sa source en République
Dominicaine, mais draine la totalité du Plateau, grâce à ses affluents : la rivière Guayamouc (débit moyen annuel : 17.9m3 /s) formé par l’union des rivières Canot, Bouyaha, Rio Frio, Hinquitte, Samana, la rivière de Thomonde et la rivière l’Océan, la rivière de Boucan carré des Capucins, Gascogne, le Fer à Cheval etc..  Signalons en outre les eaux du lac artificiel de Péligre et les eaux thermales ou les sources chaudes de Los Posos au Sud de Cerca-La-Source.