NOS PRINCIPES ETHIQUES

  • Intégrité

Agir avec intégrité est vital pour construire et maintenir la confiance et de bonnes relations entre l’ODAPSA et les communautés partenaires. L’intégrité et l’honnêteté sont indispensable au bon fonctionnement d’une organisation.

  • Equité ou parité de genre

Assurer l’accès des femmes et des hommes aux mêmes opportunités, droits, occasions de choisir, conditions matérielles - par exemple, même accès aux soins médicaux, partage des ressources économiques, même niveau de participation au niveau des organisations.

  • Respect mutuel

Aucune organisation ne peut exister et réussir ses objectifs sans le respect mutuel et celui des normes établies. Le respect des droits fondamentaux et inaliénables de tous constitue la boussole même d’ODAPSA.

  • Courage

Pour l’ODAPSA, le courage est la vertu humaine la plus importante. Etre courageux c’est ne pas avoir peur de prendre des risques ou de d’affronter et de surmonter la peur d’agir ou de faire quelque chose qui est peu commun.  

  • Transparence 

Nous devons toujours parler vrai, être sincères et être capables de justifier nos actions et nos décisions. Sans la transparence, il n’existe pas de confiance entre les membres de l’organisation. La transparence est aussi indispensable à l’établissement d’une relation ferme et durable entre l’organisation et les communautés partenaires.  

 

Qu’est-ce que la sécurité alimentaire ?

Les instances internationale faisant la promotion pour la sécurité alimentaire à l'échelle mondiale ont adapté cette définition: "La sécurité alimentaire aux niveaux individuel, familial, national, régional et mondial [existe] lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, un accès physique et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins énergétiques et leurs préférences alimentaires pour mener une vie saine et active". Les quattres pilliers ou dimensions principales du concept de sécurité alimentaire comprennent la disponibilité, l'accès

Le problème d'insécurité alimentaire en Haïti est connu de tous. Ce qui nous manques ce sont les actions contrètes pouvant engendrer des solutions durable. Pour resoudre graduellement le problème d'in insécurité alimentaire dans les régions les plus vulnérables du pays, particulièrement le département du Nord-Ouest, tous les secteurs concernées (agriculteurs, gouvernment national, autorités locales, organisations communautaires et non-gouvernement, le secteur d'affaires) doivent faire de l'agriculture - production végétale, élevage, pêche -la priorité des priorités. Car sans la sécurité alimentaire dans le pays, le développement socio-économique ne serait qu'une chimère.

L' ODAPSA s'est déjà lancée dans la lutte contre l'insécurité alimentaire à travers un programme intégré qui recouvre le reboisement, la protection soutenue de l'environment, la production maraichère, l'elevage, la pêche, la transformation alimentaire, les mutuelles solidarités, etc. Le programme de reboisement de l'ODAPSA est inscrit dans le cadre de la sécurité alimentaire à moyen et à long terme. Avec 70% d'arbres fruits et 30% d'arbres à croissance rapide, les cultivateurs haïtiens auront suffisamment de fruits pour consonmer et vendre sur le marché local et international. Ces arbres contribueront dans la protection de l'environnement et les paysans n'auront plus besoins de les couper pour faire du charbon de bois.

 

Actuellement, l'ODAPSA travaille de concert avece des organisations partenaires dans 4 département à son siège dans le départemenent du Nord-Ouest.

 

 

EditRegion2